Tags & Tops

[TAG #2] Dans mon cerveau

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je reviens avec un nouveau TAG qui est totalement copié de la série « Dans le cerveau de… » sur la chaîne de Fabien Olicard. J’ai trouvé le concept très intéressant et j’ai donc décidé de le reproduire. Attention, vous allez en apprendre beaucoup sur moi !

Lobe pariétal : sensation la plus extrême ou intense vécue.

Ah bah ça commence fort ! C’est une question assez difficile… J’ai l’impression que ces souvenirs sont souvent négatifs. Je pense notamment au jour de la séparation de mes parents, ou encore mes différentes hospitalisations pour mon dos (et les douleurs qui ont suivi…). Je pense aussi à mon premier jour en maternelle/école primaire/collège et je me souviens de quelques détails ; c’est toujours une sensation très étrange ce genre de premiers jours… Question suivante !

Réseau neuronal : comment la créativité prend-elle vie ?

Je ne me suis jamais considérée comme quelqu’un de très créatif. Néanmoins, je dois bien avouer que tenir un blog m’a beaucoup aidé à la développer. Malheureusement la créativité est quelque chose d’un peu imprévisible : il y a des fois où je suis très inspirée et d’autres fois, pas du tout ! Il est vrai aussi que j’essaie de privilégier la qualité à la quantité, mais c’est aussi parfois une excuse pour ne pas écrire… Et puis je ne suis pas très organisée dans la construction de mes articles et la coordination de mes idées. (Je me dis souvent : qu’est-ce que je voulais dire ? Puis j’écris quelque chose d’autre, pour ensuite me ressouvenir de l’idée de départ…) De manière générale, j’aime faire reposer un texte (comme une pâte à crêpes !) pour y ajouter des éléments que j’ai oublié.

Mémoire épisodique : le plus vieux souvenir en mémoire.

J’adore cette question ! Là aussi ce n’est pas évident de répondre, notamment parce qu’on est jamais sûr de savoir si c’est une anecdote racontée ou réellement vécue… Je pense que mon tout premier souvenir (même avant mon premier jour de maternelle !) est en Grèce. Nous y étions avec mes parents pendant les vacances quand ils étaient encore ensemble (pour vous dire que c’est vieux !). Mon frère tournait autour du petit lit où j’étais allongée en criant « ALLELELELELEEEEE ! » dans le but de me faire rire (je devais vraiment être petite). Je ne sais pas si c’est clair ou même intéressant, mais voilà ce que j’avais à dire !

Photo d’orangers à Athènes, au printemps dernier

Lobe temporal : la musique qui, quoi qu’il arrive, te fait remonter des souvenirs.

Je dirais toutes les musiques que je réécoute aujourd’hui et que j’avais entendues quand j’étais plus petite (la plupart se trouve dans la playlist de la semaine dernière). Pour être plus précise, il y a évidemment les Beatles qui sont un peu mon alpha et mon oméga (bon, j’exagère un peu ! 😁). Ce groupe est surtout lié à mon père ; on a toujours écouté le CD best-of bleu ou rouge, en voiture, à la maison, mais surtout en route (et c’est toujours le cas aujourd’hui) ! Je vais d’ailleurs vous partager une anecdote : il y a quelques années, quand j’ai commencé à mieux maîtriser l’anglais, je me suis rendue compte que je connaissais quasi par coeur le CD rouge, à force de l’avoir écoulé et réécouté (j’étais pas très fane du bleu à l’époque… ça a changé ! 😁). Aujourd’hui, je perpétue la tradition et j’écoute les Beatles aussi toute seule avec beaucoup de plaisir ! Désolée pour le pavé !!

Hippocampe : chose la plus complexe ou inutile en mémoire.

Pfiou ! En lien, avec la question précédente, je dirais les paroles de beaucoup de chansons, pas souvent les plus formidables, comme par exemple la chanson Last Christmas du groupe Wham! (qu’on ne peut d’ailleurs qu’écouter un mois par an… et encore !). Ou aussi des infos inutiles : le temps de gestation des éléphantes est de 22 mois, l’ordre des planètes de la plus proche à la plus éloignée du Soleil. Et évidemment, quand on cherche des formules importantes pour le contrôle de maths, eh bien, on s’en souvient pas toujours ! #çasentlevécu

Dopamine : les moments de bonheur.

Petite précision : Fabien définit le bonheur comme un sentiment assez neutre, comme si on se disait : « Je me sens bien. Je pourrais faire ce que je suis en train de faire en ce moment toute ma vie. ». Ce n’est donc pas de l’euphorie.

Ce sentiment, je le ressens assez régulièrement : en voyage, dans la mer en Bretagne, ou tout simplement lors de la lecture d’un bon livre ou le visionnage d’un bon film au cinéma (et quand j’ai de la chance, lorsque j’écris). Le plus souvent, ce bonheur se manifeste quand je mange ; les repas sont en effet un moment très important dans la journée. Je considère qu’il est impossible de se sentir mal en mangeant. Je ressens aussi ce bien-être lors de concerts, et encore plus particulièrement lorsque je suis allée au festival Solidays pour la première fois avec mon oncle (mon premier festival !). Comme souvenir positif de cette année, je pense à mon stage au journal Le Monde, où je m’y suis sentie si bien, surtout les derniers jours !

Je vais donc terminer cet article avec cette note positive.

N’hésitez pas à reproduire ce TAG en m’identifiant. J’ai adoré répondre aux questions !

Prenez soin de vous !

M.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s