Actualités, Témoignages

Storytime : Ma brève carrière politique pour les municipales

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je reviens vers vous pour vous raconter ma brève (mais j’espère pas la dernière !) en politique. Entrons tout de suite dans le vif du sujet !

Vous êtes sûrement déjà en train de vous poser mille questions. Tout a commencé il y a environ trois ans (je pourrais même dire depuis ma naissance, mais n’exagérons rien !), lorsque j’ai voulu commencer à me déplacer plus souvent et plus loin à travers la ville (Paris). Pour ceux qui n’y vivent pas ou qui ne l’aurais pas remarqué (dans ce cas, je ne vous félicite pas !), la capitale française n’est franchement pas adaptée aux personnes en fauteuil roulant.; comparé à d’autres villes comme Lyon, c’est un comble que Paris ne soit toujours pas aux normes. Ce qui m’irrite le plus, c’est lorsque les commerçants ne veulent pas mettre de rampe, sous prétexte que « c’est à l’Etat de le faire » : pour moi, ce n’est absolument pas une excuse. Souvent lorsqu’il y en a une, elle est pliée à l’intérieur du magasin, ce qui veut dire que l’on doit d’abord entrer pour demander à ce qu’elle soit installée (ça vous paraît illogique ? Ne vous inquiétez pas, ça l’est !). De plus, si je veux me rendre chez un camarade de classe, je peux être sûre à 90 % que c’est quasiment impossible d’accéder à l’appartement.

Maintenant que je vous ai expliqué le contexte (c’était long mais nécessaire), je peux enfin être en accord avec le titre ! Je pense que la première étape pour rendre Paris plus accessible, est d’aménager le métro. En effet sur les quatorze lignes, seule une est totalement accessible (la ligne 14). Ce qui est encore plus triste, c’est qu’il existe des exemples à suivre : Lyon, Rennes, Londres, Berlin (là-bas le système est assez intéressant. Comme ils ne veulent pas changer les wagons à cause du coût trop élevé, des rampes à placer entre le quai et le wagon sont disponibles à chaque station que le conducteur du métro place et enlève si besoin), Copenhague, etc.  Même des villes comme Athènes ont rendu leur métro accessible il y a une vingtaine d’années, suite à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques. C’est donc un argument que j’ai utilisé dans ma lettre, puisque Paris est l’hôte des JO de 2024. Il m’est déjà arrivée une fois que sur les dix stations de la ligne 14, au moins la moitié avait des ascenseurs en panne… Suite à un trajet particulièrement difficile, j’avais écrit une lettre à la RATP, qui m’avait répondue qu’il fallait que je me renseigne avant chaque départ.

Photo de Margerretta sur Pexels.com

Des anecdotes de ce type, j’en ai plein à raconter, mais ce n’est pas vraiment le sujet. Heureusement que les bus existent, mais leur inconvénient restent la durée des trajets (vu qu’il y a souvent des changements à faire, et aussi à cause de la dépendance au trafic). Il existe aussi un service de transport pour les personnes handicapées, la PAM (que j’utilise quand je ne peux pas prendre le bus), mais je devrais écrire un article entier dessus tellement les lacunes sont grandes.

C’est dans une lettre adressée tous les candidats aux élections municipales de Paris (c’était quelque chose d’important pour moi que chacun ai la possibilité de me répondre) que j’ai détaillé tout cela. Vous êtes sûrement en train de vous demander si j’ai reçu des réponses. Eh bien, elles sont plus que surprenantes ! Comme je m’y attendais (même si j’avais un peu d’espoir), j’ai reçu très peu de réponses. Celui qui m’a contacté en premier est le parti écologiste, enfin plutôt l’équipe de communication, qui a transmis ma lettre à l’équipe de campagne. Ladite équipe ne m’a jamais répondue. J’ai donc relancé l’équipe de campagne (c’était le seul contact que j’avais) qui m’a gentiment (et rapidement !) dit qu’ils avaient recontacté l’équipe de campagne. Et toujours rien…

Ensuite, et c’est la partie la plus drôle, j’ai reçu deux coups de téléphone, deux jours de suite par le même source numéro. Il faut savoir que quand je ne connais pas le numéro, je ne réponds jamais. Sauf que cette fois-là, ça m’a intrigué. C’était le soir, j’ai rappelé, sans grande conviction. Au bout du fil, une femme assez enthousiaste me répond. Elle se présente et dit qu’elle est tête de liste de mon arrondissement pour Marcel Campion (je suis en train de beuger et vous aussi). Pensant qu’elle savait de quoi il était question, j’engage la conversation, mais elle m’arrête « Pourquoi nous avez-vous contacter ? ». J’ai donc dû tout lui réexpliquer… Comme je l’ai dit précédemment, cette personne était très enthousiaste et m’a même invitée à un café citoyen pour que je puisse prendre la parole ! Sauf que plusieurs semaines plus tard, elle me fait comprendre plus ou moins subtilement qu’il n’y avait pas assez de candidats sur la liste et que si je connaissais des gens intéressés, il fallait que je les lui propose dans la journée. Enfin…

Emotion Reaction GIF - Find & Share on GIPHY

Etant été quelque peu déçue par le résultat, je me suis dit qu’il me fallait une autre stratégie. J’ai réalisé que près de chez moi, se trouvait une permanence du parti socialiste, ouverte seulement en période électorale. Même si ce n’est pas Hidalgo en personne qui lira ma lettre, autant que ce soit un membre de l’équipe. Un jour après les cours, je m’y suis rendue avec ma lettre imprimée. Les deux dames présentes m’ont invitées à entrer, mais cela était impossible à cause de la marche (j’étais en fauteuil électrique)… Petit rire gêné. « – Mais on peut vous aider ! – Ce n’est pas le problème. Mon fauteuil est beaucoup trop lourd à porter. ». L’une d’elles m’a promis de lire la lettre et elle m’a aussi invitée à une discussion (décidément !) avec un adjoint à la maire, sur la question de l’accessibilité. La veille du rendez-vous, je reçois une réponse et un mail qui me dit que la réunion est décalée à la semaine prochaine en raison de l’indisponibilité de l’un des intervenants (je ne suis pas experte, mais il devait s’agir du fameux adjoint). Et la semaine suivante, nous avons appris que les rassemblements étaient interdits à cause du Covid-19.

Et voilà ! Comme je l’ai déjà évoqué plus haut, le résultat est un peu décevant. La prochaine fois, – puisqu’il y en aura une ! – je vais devoir m’organiser autrement en remettant ma lettre en main propre dans une permanence. Mais là, ça prend tout de suite une autre ampleur, mais qui serait sûrement à la hauteur du problème.

Prenez soin de vous et à la semaine prochaine !

Mouchtounelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s