Tags & Tops, Témoignages

Ces choses positives que le confinement m’a apporté

Cela va bientôt faire trois semaines depuis le début du déconfinement. Espérons que la pandémie va régresser, parce que certains Parisiens n’arrangent rien ! J’en profile donc pour essayer de me remémorer ces petites choses positives que le confinement m’a apporté. C’est parti !

  • La lecture
Rangement de ma bibliothèque pendant le confinement

Beaucoup de gens se sont (re)découverts une passion pendant ce confinement. La lecture n’a pas été quelque chose de nouveau pour moi, j’ai toujours adoré lire, mais les derniers mois n’ont pas du tout été propice à cette activité : entre mon hospitalisation inattendue en septembre, les grèves et aussi le fait que j’ai eu peu de lectures scolaires cette année. J’ai donc pu relire le dernier tome d’Harry Potter, découvrir quelques classiques comme Amok de Stephan Zweig, L’écume des jours de Boris Vian, Le Ventre de Paris d’Emile Zola et d’autres lectures comme La servante écarlate de Margaret Atwood. Je regrette juste de ne pas avoir lu dès le premier jour du confinement !

  • Blog

Ce confinement m’a aussi permis d’être plus assidue sur le blog, d’écrire, de trouver des sujets ; j’ai même commencé à planifier mes publications (je comprends un peu tard que c’est quasi-essentiel d’avoir un peu d’avance) ! Ma communauté a plus grandie, ce qui est aussi compréhensible vu le temps que nous avions tous. C’est toujours un plaisir pour moi de répondre à vos commentaires ! En tout cas, j’espère poursuivre l’aventure du blogging encore longtemps !

  • Travailler à mon rythme

L’une des choses les plus satisfaisantes a été ma manière de travailler pendant ce confinement (et ça devrait se poursuivre comme je suis en zone rouge, ou plutôt orange). Je comprends que pour la plupart des professeurs, cela n’a pas été facile de suivre le travail de leurs élèves, entre ceux qui n’ont rien fait et une partie du groupe qui a tout simplement disparu ! Mais dans cette situation, cela me plaît de ne dépendre d’aucun prof, de pouvoir faire mes devoirs à n’importe quelle heure, voire de choisir de ne pas faire un exercice ! Je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. Et puis même en classe-visio-conférence, quand il y a une partie qui m’ennuie, je peux décider de faire autre chose. Cette autonomie je la ressens probablement davantage que les autres, puisque c’est la première fois que je ne suis pas accompagnée de mon AVS, qui m’aide beaucoup mais qui peut parfois aussi être une barrière.

  • Relativiser

Tout simplement, ce Covid-19 m’a montré que je n’étais pas la seule à connaître la maladie (je ne le souhaite à personne EVIDEMMENT). J’espère tellement que les soignants ne retomberont pas dans l’oubli et que les applaudissements seront suivis d’actions concrètes. J’ai aussi trouvé ça assez satisfaisant de constater que les personnes « overbookés » comme certains YouTubeurs, ont eu un train de vie normal, sans voyages presse, de festivals, de partenariats, etc. Cela peut aussi se transposer à Monsieur et Madame Tout-le-monde, avec la consommation de toute sorte ; j’ai pensé plus que jamais qu’on n’en a pas besoin (coucou les files devant Zara dès le 11 mai ! ^^). Je ne suis pas parfaite non plus, il y a des choses qui m’ont manqué, et j’ai très envie par exemple de voyager.

  • Savoir choisir ses amis

Il y a aussi une chose que j’ai apprise durant ce confinement, c’est que j’ai une meilleure idée de ceux avec qui je suis le plus proche, comme lorsque j’ai invité quelques personnes sur Zoom pour mon anniversaire (je pouvais pas inviter beaucoup de monde, sinon on allait pas s’entendre). C’était la première fois pour moi où j’ai pu bavarder en « cours » : imaginez-vous que c’est l’une des interactions sociales à laquelle je ne peux pas vraiment participer car 1) ma maladie fait que je ne peux pas bouger, donc je ne peux pas me retourner pour parler à mes voisins de derrière et 2) je suis tout le temps accompagnée d’une AVS, ce qui fait que je n’ose pas et que je n’ai pas de voisins de table (même si je peux m’arranger avec certains accompagnateurs qui acceptent de se mettre sur le côté). Aujourd’hui, je peux écrire à mes amis sur le chat privé de Zoom en classe (écho au point « Travailler à mon rythme ») J’ai sûrement été déçue de ne pas avoir poursuivi ou développé certaines relations, mais au fond de moi je n’ai pas été surprise… J’ai mieux compris quelles personnes j’ai très envie de revoir en vrai. En réalité, cela me ferai très bizarre si jamais on venait à ne pas du tout se revoir avec toute la classe, ce qui est assez probable vu la couleur de notre zone.

C’est la fin de cet article. J’aurais aussi pu parler du fait que j’écoute beaucoup plus de musiques en ce moment (le compte Premium Spotify a été le meilleur investissement de cette année), que je rattrape des films et des séries, etc. J’espère que les cinémas rouvriront au plus vite, car ça commence vraiment à me manquer (je me demande comment ils vont gérer la programmation) !

Et vous, quels sont les choses positives que vous avez tiré de cette période ?

A bientôt !

Mouchtounelle

Publicité

4 réflexions au sujet de “Ces choses positives que le confinement m’a apporté”

  1. C’est super de relativiser et de voir les bons côtes du confinement du confinement comme tu le fais 👏👏 j’ai moi aussi pris beaucoup de plaisir à lire Harry Potter à nouveau 😄

    Aimé par 1 personne

Répondre à leschosesquibrillent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s